Poésies pour la fête della maman

Poésies pour la fête della maman

La fête de la maman s'approche dans plusieurs pays du monde. Et pourtant il faut être prêts à souhaiter le mieux à nos mères.Donner une poésie est toujour une idée jolie de faire un cadeau. Voilà des poésies pour la fête de la maman.

La fête de la maman s'approche vite (dans beaucoup de pays on la célèbre le premier dimanche de mai)et vous ne pouvez pas oublier de célébrer la maman le jour de sa fête.

Parfois il ne faut pas de cadeaux énormes ou des surprises spéciales. Une belle poésie peut arriver jusqu'au cœur. Essayez de lui démontrer votre amour avec les poésies pour la fête della maman qu'on vous propose.

"Je veux te donner un sourire
qui remplisse ton cœur de lumière,
je veux t'embrasser
et te donner tout mon amour.

Je veux que tu me regarde dans les yeux
et que tu te regarde maman,
pour moi t'es tellement importante
que parfois le monde...
c'est moi et toi."

"Tes bras s'ouvraient toujours quand je voulais t'embrasser.
Ton cœur comprenait quand j'avais besoin d'une amie.
Tes yeux gentils devenaient sévères quand il me fallait une reproche.
Ta force et ton amour mon donné une direction et lea ailes pour voler."

"Ma maman est heureuse quand je suis heureuse.
Lorsque je vis en quelque chose de beau, elle vit à travers mon expérience.
Ma mère prie pour moi , même quand je prie seulement pour moi.
Si ma mère pouvait , elle me donnerait le monde entier. Merci maman."

A Ma Mère

"Oh, quelle distance maintenant ces jours
où tu chantais joyeusement,
jouais avec mes cheveux noirs,
je ne m'endorais sur tes genoux!

Avec quel ravissement tu écoutais
mes petites phrases bègues
qui venaient de mes lèvres et ripetevi
avec toute la fierté d'une mère!

Aujourd'hui, la douleur de la vieillesse,
ma barbe est devenue blanche
comme une hermine et je vis la vie sans aucun intérêt,

quand je me rappelle de ton amour céleste,
les larmes tombent de mes yeux,
parce que, en pensant à toi, je me sens comme un enfant

J'ai frappé sur ta tombe vénérée
et triste avec ma main tremblante,
et personne ne répondait... J'ai appelé en vain
car la mère de mon amour avait disparu!

J'ai appelé à nouveau, et du froid a été
soulevée une voix qui disait: Oui, il y a
Les mères ne meurent jamais ... Mon fils,
tristement je vous regarde de mon tombeau...

Les mères ne meurent jamais!
Quand ils quittent le corps terrestre,
monter vers Dieu dans une spirale de nuages​​...
La maman est immortel! "

Vicente Riva Palacio.

Consultez aussi:


Il n'y a pas de commentaires

Vous pouvez commenter de Facebook et Google+, ou si vous préférez le faire de façon anonyme à partir de notre système de commentaires

Commentaire sur Facebook
Commentaire sur Innatia

Écris ton commentaire sur "Poésies pour la fête della maman"

Commentaire sur Google+