Les femmes veulent travailler pour une plus grande satisfaction personnelle

Motivation: Plus de 60% des femmes qui s'émancipent, sont à la recherche d'une satisfaction personnelle.

Une étude multinationale menée à Palencia sur les difficultés d'accès des femmes sur le marché du travail montre que 60% des femmes interrogées souhaitent travailler pour une question liée à la satisfaction personnelle.

La grande majorité des femmes interrogées au cours de l'étude, c'est-a-dire 60% d'entre elles, ont émis le souhait de se sentir utiles en dehors de la maison et se disent prêtes à accepter un statut d'emploi en assumant toutes les conditions que cela implique, à l'exception d'avoir à séjourner dans une autre ville ou loin de sa famille. L'obtention d'un emploi serait un objectif à atteindre, pour répondre à leurs attentes personnelles. Ainsi, comme indiqué par Soledad Caballero, coordinatrice de l'étude, "les femmes ont besoin de se sentir utile à l'extérieur, elles ont besoin de s'émanciper comme individus" dit-elle.

Palencia a accueilli la rencontre multinationale du projet Common Work for the Future, impliqué dans deux autres villes européennes: Brest en France et Rybnik en Pologne. Le séminaire a réuni les conclusions de l'étude menée auprès des groupes les plus à risque d'exclusion sociale, comme les personnes de plus de 45 ans, les femmes gitanes ou les immigrés. Toujours en suivant les données fournies par l'étude, seulement cinq femmes sur dix, se sentent motivées à travailler pour l'argent, ce qui place les besoins économiques au second rang, en dessous de la satisfaction personnelle. De ce fait, 60% des femmes interrogées accepteraient toute sorte d'emploi, allant même jusqu'à percevoir le salaire minimum national (72%), tout type d'horaire ou de jour de travail (60%) et tout type de contrat (54%) , pour ainsi répondre à leurs attentes personnelles et se sentir utiles en dehors de leur foyer. Cependant, la grande majorité déclare ne pas être disposés à quitter la résidence actuelle, ou changer de ville pour des raisons laborales, (2 personnes sur 10), accepteraient une éventuelle mutation.

Le rôle de mère représente un poids important lorsque l'on accepte un contrat, même si la grande majorité (72%) garantit le partage des responsabilités familiales, et se sentent encouragés à travailler par les membres de leur famille (78%) .


Il n'y a pas de commentaires

Vous pouvez commenter de Facebook et Google+, ou si vous préférez le faire de façon anonyme à partir de notre système de commentaires

Commentaire sur Facebook
Commentaire sur Innatia

Écris ton commentaire sur "Les femmes veulent travailler pour une plus grande satisfaction personnelle"

Commentaire sur Google+